électro·musique·remix

L’électro-Swing

Aujourd’hui, ce n’est pas d’un artiste que j’ai choisi de parler mais d’un genre : l’électro-swing. Pourquoi ? Parce qu’il fait soleil et que ce style de musique file la patate à (presque) tous les coups. Un peu laissé pour compte et rabibochage des genres, il est à considérer comme ce qu’il est : un métissage pétillant.

La chanson coup de cœur : Mushroom Burger

Le plus plus plus qu’on adore : le renouveau qui fait bouger avec du vieux qui fait bouger.

Swing, Jazz, électro : un style d’aujourd’hui mais beaucoup d’hier aussi

Ben oui… parce que comme son nom l’indique, l’électro-swing, c’est d’abord du swing avec de l’électro. Imprévu, n’est-ce pas ? En fait, c’est un genre qui prend sa source au milieu des années 90 parce que c’est la grande émergence du rap qu’on connaît maintenant et du hip-hop qui sont des bouts de machin qu’on mélange. C’est plus ou moins réussi selon les modes et les artistes mais tous ont en commun de se servir de ce qui existe déjà (ouais… c’est un peu comme la mode vestimentaire et l’éternel recommencement finalement). Pas de quoi se vanter me direz-vous… c’est sûr mais si on ne parlait que de la musique hyper créative, on n’irait pas très loin non plus, hein… Bref, c’est la grande mode du petit air classique bien connu qui sert de base à quelque chose de moderne et donc plus bourrin (puisque actuel). Pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, une des premières musiques qu’on peut recenser comme de l’électro-swing c’est Swing Set de Jurassic 5.

L’électro-swing marie le neuf avec le vieux avec plus ou moins de subtilité selon les cas mais c’est une recette qui se répète et qui marche plutôt pas mal. On prend à peu près n’importe quoi qui est du swing, du jazz (du charleston etc.) qui soit estampillé années 20 (oui, sinon ça marche moins bien) et on le mixe avec de la house, du hip-hop voire de la dance music (si, si mais ce ne sont pas les meilleurs (of course)). Le résultat est (en général) quelque chose de dynamique et sur lequel on a vraiment envie de danser (ben oui, puisque la base c’est un truc qui se danse de ouf). Du coup, on aime bien réentendre Duke Ellington, Cab Calloway and co parce que c’était déjà pêchu avant (jadis) mais qu’avec l’électro-swing, ça acquiert une modernité qui continue de faire bouger. Plutôt discret dans les années 90, il se démocratise un peu avec la sortie des Triplettes de Belleville dont la B.O. Belleville Rendez-vous est presque exclusivement de l’électro-swing et en France, pas mal grâce à Mercedes-Benz qui utilise Chinese Man pour sa bande-son d’une pub.

Un peu oublié mais pas tant que ça en fait

Alors je ne sais pas pourquoi (enfin si, un peu) mais c’est un genre qui a pas mal été snobé. Sûrement à cause de sa redondance. Faut reconnaître que la mécanique est toujours la même et que certains ont abusé des basses et des boîtes à rythme un peu lourdes. Mais en fait, c’est un genre qui se nourrit de bonne humeur et qu’on peut varier de mille façons !

Du coup, on trouve des monstres de la pure électro-swing comme Parov Stelar et par exemple Booty Swing qui mêle swing et hip-hop. Et bon… il en est quand même à son onzième album, c’est pas rien, hein… mais aussi des groupes qui diversifient le genre en prenant leur source dans un registre qui reste du jazz comme Dimaa qui sait s’inspirer de jazz manouche et de notes à la Django Reinhardt sur Tzigane. On danse toujours et vu que c’est plein d’énergie, ça donne quand même une sacrée patate.

Comme tous les métissages musicaux, il est déclinable à l’infini. L’intérêt de celui-ci c’est qu’il part de styles dansants pour en faire des trucs encore plus dansants. Et puis y a moyen de ne pas se prendre au sérieux et de proposer des chansons qui redonnent un coup de jeune à notre enfance : The Monkey Song (avouez, vous avez forcément remué et ptet même bootyshaké!) ou plus insolite : Le Pudding et celui-ci on en reparlera parce que Léo Le Bug fait partie du collectif Chinese Man dont je parlerai dans un prochain article.

En bref, l‘électro-swing c’est le charme d’antan (autrefois, quoi) avec ce qui fait la musique d’aujourd’hui. C’est un peu comme voir Popeye et Betty Boop danser sur NTM. C’est insolite et à la cool.

Olwen R.

Et là, c’est la playlist Youtube de l’article, abonne-toi !

électro-Swing_

Advertisements

Une réflexion au sujet de « L’électro-Swing »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s