indie rock·Rock

Jinja Safari

Électron libre de la musique, Jinja Safari est un groupe difficilement classable qui propose une musique forcément difficilement classable également ! ben oui…

Formé en février 2010 sur les côtes ensoleillées de l’Australie et nommé en référence à une petite bourgade de la côte ougandaise, ce groupe commence à avoir un tout petit peu de bouteille mais presque seulement dans la sphère océanique, malheureusement.

En tant que groupe qui s’auto-produit, il garde toute l’intégrité musicale qui le compose : un genre unique, une dégaine unique, une philosophie… En un mot, ils sont donc « uniques ». Après un tour d’Australie durant toute l’année 2011, Jinja Safari a fait ses premiers pas Europe (au Royaume-Uni seulement en fait) en 2012 à l’occasion du festival The Great Escape.

Ces jeunes musiciens dont on ne sait rien si ce n’est qu’ils ont une vraie personnalité n’ont à leur actif qu’un seul album sobrement appelé Jinja Safari édité en 2013 et deux Eps sortis en 2010 et 2011. On y découvre ce qu’on pourrait appeler de la « cosmic pop safari ». C’est-à-dire qu’on peut difficilement faire plus spécifique comme catégorisation !

Mais quel style… Jinja Safari, c’est un petit rock aux relents rythmiques d’Afrique et touches mélodiques entraînantes qui donnent une jolie patate.

Avec des titres aux noms poétiques et qui font voyager, parfois douces ou parfois incroyablement joyeuses, les musiques de Jinja Safari remplissent toujours leur promesse : elles font du bien. On sautille, on sourit, on chille… ce groupe est un rendez-vous avec de bons moments. Légèreté est ce qui les résume le mieux, des touches guillerettes dans un univers au fond sonore finalement relativement hypnotique. Détente et moderne, leur genre est gai, parfois étrange. Les sonorités profondes accordées aux touches synthé ou électro sont actualisées avec des voix qui s’accordent parfaitement entre elles. Connu pour ses concerts dynamiques et plein d’énergie, le groupe parvient à partager cette bonne humeur via ses nombreux titres plein de pêche.

Entre Peter Pan qui fait invariablement penser à une comptine d’enfants et Hiccups qui donne l’impression de s’enfoncer dans un agréable voile cotonneux, on trouve des titres comme Mermaids, empreint de poésie et de rêve. Une base légèrement électro, des rythmes marqués et inspirés, Jinja Safari propose un interlude joyeux aux saveurs exotiques sur fond de petit rock tendance. Dans la veine de Paper Kites, Jinja Safari fait partie de ce que l’Australie peut proposer de mieux en matière de musique : du rock qui ne vise aucune prétention si ce n’est celle de s’écouter rien que pour le plaisir !

Olwen R.

Jinja Safari – 2013

Jinja Safari_2

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s